Algérie/MO Béjaïa : la FIFA donne raison à Jacques Bessan

La Fédération internationale de football et Association (FIFA) a rendu son verdict dans l’affaire qui oppose l’international Béninois Jacques Bessan au MO Béjaïa. Le club béjaoui est sommé de verser 9000 euros au Béninois dans un délai n’excédant pas 45 jours.

En effet, le MOB a reçu, ce vendredi 29 mai, une correspondance de la FIFA. L’instance internationale de football a rendu au club sa décision concernant le conflit MOB-Jacques Bessan. Les Crabes doivent verser la somme de 9 000 euros à l’attaquant.

Jacques Bessan, présenté à la presse par MO Béjaia

La FIFA démontre une nouvelle fois sa fiabilité.

Par ailleurs, le club va devoir aussi payer 6000 et 1000 euros au Stade Tunisien, ancien club du Béninois. Le MOB va aussi payer 2 000 euros comme frais de procédure à la FIFA. Le MOB doit payer ces montants fixés par l’instance sportive dans un délai qui n’excède pas les 45 jours. Dans le cas contraire, il fera l’objet d’autres sanctions, a averti la FIFA dans sa missive.

Pour rappel, c’est lors de la saison 2018/2019 que Jacques Bessan a quitté le Stade Tunisien pour le MOB. Ce transfert avait coûté au club bougiote 600 millions de centimes. Le club tunisien n’a pas touché la totalité du montant. Il  a saisi la FIFA. Selon les dirigeants du Stade Tunisien, le MOB doit encore au club 140 millions de centimes.

Jacques Bessan au cour d’un match

MO Béjaïa n’est pas le seul à recevoir une claque de la FIFA

Les Béjaouis doivent, d’autre part, verser au Malien Malik Touré 2,4 millions de dinars. Pour info, le MOB n’est pas la seule formation algérienne sanctionnée financièrement par la FIFA. Le MC Oran, pour ne citer que ce club de l’ouest, a été sommé de verser 700 millions de centimes d’indemnités à son ex-entraîneur Jean-Michel Cavali.

articles similaires

Commentaires

SUIVEZ-NOUS SUR LES RESEAUX SOCIAUX

1,604FansJ'aime
0SuiveursSuivre
158SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
spot_img

Derniers articles

Newsletter

Abonnez vous pour recevoir les mises à jours