Badminton : Michel Bau rassurant sur l’avenir de la discipline en Afrique

Le président de la Confédération africaine de Badminton Michel Bau accompagné du secrétaire général de l’instance Sahir Edoo et du président de l’instance béninoise de la discipline Aubin Assogba étaient face à la presse ce dimanche 29 août 2021 à la salle de conférence du Gymnase de l’IRSP à Ouidah. Le niveau de discipline sur le plan continental et international, les projets pour l’essor du Badminton africain, la vie au sein de l’administration et les trois compétitions qu’abritent le Bénin (inédit).

Le Bénin pour une première a accueilli trois compétitions de l’instance africaine de Badminton, c’est ce qui explique la présence du président Bau au Bénin. Le dirigeant avant l’entame de la Conf de presse a félicité la partie béninoise pour avoir réussi le pari de l’organisation et surtout le dynamisme du président Assogba.

Que retenir des réponses des dirigeants face à la presse ?

« L’Afrique est sur la bonne voie. Aux JO de Tokyo, l’Afrique était présente dans les cinq catégories. Dans un futur pas lointain, on aura des médailles dans les compétitions inter-continentales. On attribuera une bourse aux vainqueurs simples dames et hommes au terme des internationaux U15 et U19. »,  le mauricien Sahir Edoo, Secrétaire général.

« Il y a 10 ans on entendait parler que de 4 ou 10 pays. Aujourd’hui on a 45 pays qui pratiquent en Afrique le Badminton. On a conscience de l’écart entre les pays. Dans les jours à venir nous allons avoir dans chaque pays des éléments qui peuvent gagner des médailles. Exemple Ouganda, Bénin et autres. Notre stratégie est de faire en sorte ( les moyens) que dans chaque pays on est des calibres. Il y a toute une machine, on travaille sur le suivi.», Le président sechellois Bau.

« En juin 2018, on a fait Une formation pour les journalistes ici au Bénin, ainsi que dans plusieurs autres pays africains. Toutes les compétitions sont diffusées en live ( Streaming). Les médias sont pour nous très important dans la promotion de la discipline. », le  secrétaire général.

« Le programme « Shutle Time », Au niveau du Shuttle Time, nous avons eu des difficultés à cause des matériels. Nous sommes en pourparler avec des partenaires qui vont nous offrir des raquettes et autres afin que nous mettons ces matériels à la disposition des fédérations, histoire d’intéresser un plus grand nombre.Il y a des projets très importants à venir pour le Badminton. », Président de la Confédération.

«Le Badminton est un sport nouveau dans l’espace francophone. Je remercie la Confédération pour la confiance en nous accordant cette organisation. Nous sommes très heureux pour l’accompagnement structurel des autorités à divers niveaux qui nous ont accompagné notamment le ministère des Sports. Dans les années à venir le Badminton béninois va se faire entendre. Il y a un jeune béninois qui a battu un mauricien. », a dit Aubin Assogba, président de la Fédération béninoise de Badminton.

articles similaires

Commentaires

SUIVEZ-NOUS SUR LES RESEAUX SOCIAUX

1,604FansJ'aime
0SuiveursSuivre
158SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
spot_img

Derniers articles

Newsletter

Abonnez vous pour recevoir les mises à jours