Championnat -Ligue Atlantique : Le format linéaire, les présidents en parlent

Pour une première, depuis son existence, le championnat amateur dans une certaine mesure se joue en phase aller et retour. En ce qui concerne la Ligue Atlantique installée sous le règne Charles Titigoueti, les clubs engagés auront 16 matches chacun (inédit), pour l’exercice 2021-2022. Une expérience dont parlent ici les présidents de centres (initiatives) de formation.

Le président de Lagarde Ahoueya

Le championnat en mode linéaire est la norme, même si c’est une nouvelle expérience au niveau de notre Ligue. Je pense que cette formule permet d’évaluer la capacité de nos jeunes pensionnaires à tenir physiquement, émotionnellement et mentalement dans une compétition de longue durée. Reste que cette expérience, pour être réussie, a besoin que nous disposions d’infrasctructures sportives adéquates et d’arbitres à la hauteur des espérances. Je vous remercie.

Le président de l’académie Lagarde Ahoueya

Le président de Bes Académie Koffi Tonan

Le championnat linéaire est le meilleur. Non seulement les enfants jouent beaucoup de matchs, mais ça leur permet de faire le déplacement pour vivre l’expérience de l’adversaire sur son terrain avec ses supporters. Je remercie la Ligue d’avoir oser malgré ce que ça nous coûte . Si le Ministère et la Fédération pouvaient nous soutenir ça sera bien.

Le président de Espoir Sports (CeFES) Titigoueti

Pour moi, organiser le championnat Amateur en linéaire est un défi mais plus encore, la mise en œuvre dune vision partagée de tous les responsables de clubs de la Ligue Atlantique. C’est par là les enfants peuvent avoir assez de matchs. On ne peut véritablement apprécier le talent chez nos jeunes que sur plusieurs matchs.Vous savez, on n’a jamais donner la chance au Bénin à nos pensionnaires de compétir dans un championnat de longue durée afin de s’aguerrir. Et pour le faire, c’est par un championnat en bonne et due forme.

Les matchs de tournois n’ont jamais permis d’évaluer ce qui est fait à la base.C’est de notre responsabilité de bien faire les choses, si on nous donne les moyens. Vous connaissez bien les normes pour valider un championnat, ce n’est pas 10 ou 15 matchs mais bien plus, 30 et plus encore de rencontres obligatoires. Mais on ne peut plus continuer à faire comme avant. Vous avez dans nos ligues des jeunes joueurs, 17, 18, 19 et 20 ans talentueux mais à qui on ne donne pas la chance d’étaler leurs savoirs.

Rien qu’à voir le résultat après la phase aller, c’est clairement affiché que nous avons eu un bon niveau, de la motivation, l’engagement ferme et souenu dans tous les clubs. Un classement serré à l’anglaise, ce qui promet des maths assez intéressants sur nos stades.
Le souhait de la Ligue est que la phase retour se passe comme l’aller.

Que l’équipe qui se dégagera du lot soit le porte-étendard de toute l’Atlantique.  Sagesse, sens de responsabilité et fair-play pour une saison apaisée. Toutefois,  il faut aussi féliciter les dirigeants (FBF) qui font assez de sacrifices pour permettre de réussir ce challenge dont notre département est la seule à expérimenter.

articles similaires

Commentaires

SUIVEZ-NOUS SUR LES RESEAUX SOCIAUX

1,604FansJ'aime
0SuiveursSuivre
161SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
spot_img

Derniers articles

Newsletter

Abonnez vous pour recevoir les mises à jours