ITW / La lucarne du Football : Neuf (9) questions à Hospice Ahomadegbé

De la D3 (Donga FC) à la D2 ( AS Cotonou et Espoir de Savalou) en passant par la D1 ( ASPAC), Hospice Ahomadegbe, (20ans) a quasiment parcouru toutes les divisions du championnat béninois de football.

Aujourd’hui, une nouvelle page s’ouvre pour ce jeune talent de 20 ans qui a tout pour s’imposer à Salitas et découvrir le football de haut niveau quand la sirène de l’Europe va résonner.

Nous l’avions rencontré à Fidjrossè, un quartier de la capitale économique du Bénin.

Véritable tremplin pour l’attaquant international espoir béninois de repasser à la loupe sa première saison dans le Faso Foot.

Dans cette interview exclusive, l’homme aux deux pieds magiques aborde sans langue de bois son expérience avec Salitas de Ouagadougou.

Bienvenue dans l’intimité sportive de l’excentré gauche ou droit Béninois à travers cet entretien !

Comment s’est offerte l’opportunité de Salitas à Hospice Ahomadegbé ?

– Ô, franchement j’ai eu cette chance grâce à un agent de joueur qui a une relation privilégiée avec le club. Il a montré mes vidéos au Directeur Technique de Salitas et ce dernier a été séduit par mon style de jeu. C’est de là que je me suis lancé dans cette aventure. Ma première sortie hors de nos limites géographiques.
Les choses étaient allées très vite, j’avais signé pour deux (02) saisons, j’étais vraiment très content,car le rêve de tout footballeur est de viser le sommet. Je voulais découvrir un autre championnat, un autre environnement du football.

Le voyage sur le Burkina Faso, les installations de Salitas et l’acclimatation à Ouagadougou, comment l’ex portuaire a vécu tout ceci?

– Le voyage s’est bien passé. La ville est belle même si tout n’est pas parfait.
Salitas fait partie des tops clubs actuels du Faso Foot. En matière d’installations, vraiment, tout est au top. Et pour un novice ça a toujours été difficile quand on change de milieu de vie, l’adaptation et tout le reste.
Je me suis habitué aux réalités de la ville avec le temps.

Les débuts de Hospice à Salitas de Ouagadougou, difficiles ou faciles?

– Rires, mon insertion dans le club a été compliquée au départ. J’avais vraiment du mal à m’adapter du fait d’un changement de climat. C’était très difficile pour moi,mais avec le temps j’ai commencé par m’y habituer grâce à l’aide de certains coéquipiers. Ça n’a pas été du tout facile. Mais je me suis vite adapté, mon style de jeu a séduit et coéquipiers et staff technique.

L’ancien joueur de l’AS Cotonou a joué son premier match officiel sous les couleurs de Salitas quand et à quelle occasion ?

– J’ai joué mon premier match à Salitas le 16 Octobre 2019 pendant la phase de préparation d’avant saison.
Ensuite, j’ai livré 07 matches amicaux. J’ai eu la chance de faire trembler les filets à 05 reprises. J’ai été altruiste 04 fois.

En dépit de ces statistiques qui attisent les convoitises, le numéro 11 du club de Ouaga n’a joué la moindre rencontre dans le Faso Foot. Étrange n’est-ce pas?

– Malheureusement c’est la dure réalité à laquelle j’ai été confrontée.
Franchement, j’étais déboussolé, mais que puis-je faire devant la volonté du Directeur Technique du club? C’est un dossier sur lequel je n’aime pas trop opiner. Je laisse le passé derrière moi et je me focalise sur aujourd’hui et demain.
Mais tout ceci n’avait pas affecté le groupe, on était même leader du Faso Foot avant son arrêt dû à la crise sanitaire.

De la Vitalor ligue au Faso Foot qu’est-ce qui a changé dans le jeu de Hospice Ahomadegbé ?

– Au Bénin, je ne marquais pas beaucoup de buts, alors qu’au Burkina- Faso, j’ai beaucoup travaillé devant les buts.

Entre l’épanouissement dans mon jeu et la discipline collective j’arrive à trouver le juste équilibre.
Je marque et je fais marquer.

Quel regard croisé l’ancien sociétaire de Espoir de Savalou a sur la Vitalor Ligue et le Faso Foot?

– La Vitalor Ligue est physique. On note une endurance de taille contrairement au Faso foot qui est plus tactique et technique.

La pandémie du Coronavirus n’a fait de cadeau à personne. Le Faso foot arrêté, Hospice rentre dans la foulée sur Cotonou. Comment l’ancien sociétaire du Port Autonome de Cotonou a traversé cette période délicate?

– Ce n’était pas facile, surtout quand tu joues encore les championnats africains, mais je garde espoir que tout puisse vite rentrer dans l’ordre. Je rends juste grâce mais j’avoue que cela n’est vraiment pas facile à vivre.
Un coucou spécial à tous les médecins du monde.

La phase de préparation de la nouvelle saison a repris du côté de Salitas, Hospice attend quoi pour repartir?

– Je suis toujours prêt à rejoindre mon club, j’attends juste la réouverture des frontières pour retrouver mes coéquipiers. Mais en attendant, je profite de cette opportunité pour remercier tous ceux qui me soutiennent de près ou de loin. Je rassure tout le monde, Hospice ne va jamais lâcher prise avant d’atteindre le sommet.

Réalisation: Patrick Sylas AYADJI

articles similaires

Commentaires

  1. Frère que Dieu te guide partout quoi qu’en soit l’univers tes désirs seront réalisés et tu seras toujours au sommet.
    Celui qui a de l’ambition est toujours guidé par l’esprit Saint et les mânes de nos ancêtres

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUIVEZ-NOUS SUR LES RESEAUX SOCIAUX

1,604FansJ'aime
0SuiveursSuivre
24SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Derniers articles

Bénin/Basket-ball : Un Conseil Fédéral délocalisé à Parakou pour de nouvelles perspectives

La Fédération Béninoise de Basket-ball tient ce samedi son Conseil Fédéral à Parakou. Occasion pour les différents acteurs de cette discipline au Bénin de...

Mercato : Manchester United prêt à chiper Raphaël Varane à Zidane

Manchester United est clair sur son prochain objectif pour l'été prochain. C'est le défenseur central du Real Madrid, Raphaël Varane. Le Français est la...

Real Madrid : Eden Hazard, une valeur en chute libre

Florentino Pérez a cassé sa tirelire à l'été 2019 pour amener Eden Hazard  au Santiago Bernabéu. Le Real Madrid a dû payer 160 millions d'euros...

Real Madrid : Thibaut Courtois blessé

Thibaut Courtois a quitté l'équipe de Belgique pour cause de blessure. Il s'agit d'une blessure mineure mais il a préféré ne pas prendre de...

Barça : Bartomeu, démissionner ou résister

Josep Maria Bartomeu est dans le dur. Le 40ème président de l'histoire du Barça doit décider d'ici le début de la semaine prochaine s'il...

Newsletter

Abonnez vous pour recevoir les mises à jours